Enfants et adolescents

« C’est un enfant, c’est normal qu’il soit énergique ! » « C’est un adolescent, c’est normal qu’il soit mou ! » On entend tout et son contraire, à tort ou à raison, et d’ailleurs, le plus souvent à tort.

Il y a autant de caractères qu’il existe de personnes. La particularité du jeune âge, c’est qu’il s’agit d’une période de construction qui forge l’adulte en devenir.

Permettre à un enfant ou un adolescent de pratiquer un sport combatif et respectueux, c’est lui offrir une structure mentale et physique sur laquelle il pourra compter tout au long de sa vie. Créer un regain d’énergie, apprendre à la canaliser, s’en servir avec respect et détermination, sont les armes qui aideront à ajuster trop ou trop peu d’élan vital.

Qu’il s’agisse de santé physique, mentale ou affective, les avantages de la pratique sont nombreux : plus d’écoute, plus d’habileté, et une meilleure intégration sociale sont à la clé d’une pratique que Sébastien Château est formé à dispenser. Il ne s’agit pas que de bouger, mais de construire son rapport à l’espace, et de prendre conscience de l’énergie que l’on y laisse s’exprimer.

Sans aucune distinction de genre, le sport pied-poing, en boxe ou full contact, s’adresse à tous. La présence du coach est un plus pour accompagner les jeunes dans leur développement. Les garçons comme les filles peuvent à un moment de leur vie avoir besoin de reprendre confiance en eux. Les garçons comme les filles peuvent avoir besoin de se défouler, et les garçons comme les filles ont besoin de s’amuser.

A un âge où se confronter à l’autre est un apprentissage du respect mutuel, la pratique d’un sport accompagné d’un coach est un espace structuré où la liberté à toute la place de s’exprimer. Une pratique ludique est une porte ouverte sur un monde où chaque enfant et adolescent trouvera sa place.

Le saviez-vous ?

La pratique sportive permet même d’améliorer les résultats scolaires. Une meilleure relaxation et une plus grande confiance stimulent l’activité cérébrale tout en réduisant le stress. De plus, l’habitude créée par le sport de réagir rapidement est un facteur décisif sur la capacité à prendre des décisions.